Bande dessinée/Comics/Manga

Bande dessinée

a la faveurA la faveur de la nuit, Jimmy Beaulieu, éd. Les impressions nouvelles, 2010. Lesbien

Dans un motel perdu quelque part sur les routes du Québec, Béatrice et Véronique attendent Léonce. Il se fait tard. Pour passer le temps, elles se racontent des histoires. Des histoires à faire peur, des histoires à s’émoustiller, mais surtout des histoires étranges. La nuit devient une promenade dans les aires de recoupement entre incongruités du quotidien et banalités de l’imaginaire.

alice_au_pays_du_reel_couvAlice au pays du réel, Isabel Franc et Susanna Martin, éd. Vertige graphic, 2016. Lesbien

Alice ne vit pas au « Pays des merveilles ».
Elle a vécu une expérience qui est commune à beaucoup des femmes : un cancer du sein. Cependant grâce à son esprit combatif, inconséquent et positif, elle a su retourner la situation.
Ni le périple de la maladie, ni les lourds traitements médicaux subis n’ont eu raison de son sens de l’humour. La protagoniste de cette histoire raconte son aventure en partant d’un principe très clair : la vie après le cancer ne sera plus la même, mais cela ne change rien…

allo drAllô Dr Laura Mémoires graphiques, Nicole-J. Georges, éd. Cambourakis, 2015. Lesbien

«L’homme que vous pensez être votre père est peut-être mort… Mais votre père est bien vivant.» Troublée par les paroles d’une chiromancienne, Nicole J. Georges replonge dans son enfance, affrontant les zones d’ombre d’une destinée familiale chaotique. Chronique sensible d’une jeunesse dans le Portland bohême des années 2000, Allô, dr Laura ? dévoile au fil de ses pages une courageuse et bouleversante quête de vérité.

9782849532676_1_75L’année de la chèvre. Bernadette, Vanyda et François Duprat, éd. La boîte à bulles, 2016. Lesbien

Installée dans une routine qui semble lui convenir, Bernadette – celle que Franck avait rencontré 15 ans plus tôt dans L’Année du Dragon – a maintenant 36 ans. Mariée et mère de deux enfants, elle mène une vie rythmée par sa famille et son travail d’enseignante, sans se douter que l’année qui débute marquera un tournant décisif.

Appelez-moi-NathanAppelez-moi Nathan, Catherine Castro et Quentin Zuttion, éd. Payot, 2018. Trans

Nathan est né Lila, dans un corps de fille. Un corps qui ne lui a jamais convenu, il décide alors de corriger cette « erreur génétique » avec le soutien indéfectible de sa famille, ses amis, ses profs et, à seize ans, des injections de testostérone de 0,8 mg par mois. Quitte à devenir quelqu’un, autant que ce soit vous-même.

ayaAya de Yopougon, Marguerite Abouet, Clément Oubrerie, série en 6 tomes, éd. Bayou, 2005-2010, 2 intégrales en 2016. Gay

Côte d’Ivoire, fin des années 1970. Aya, dix-neuf ans, vit à Yopougon, un quartier populaire d’Abidjan rebaptisé Yop City, «pour faire comme dans les films américains». Aya a décidé de devenir médecin et d’éviter la fameuse «série C»: Couture, Coiffure et Chasse au mari. Ses amies Bintou et Adjoua, elles, s’y voient déjà et ne pensent qu’à déjouer l’attention paternelle pour passer leurs soirées au Ça va chauffer et leurs nuits à «l’hôtel aux mille étoiles»… Avec une voix et un humour inédits, Aya raconte une Afrique bien vivante, loin des clichés.

imagesBeyond the lipstick Chroniques d’un coming out, Muriel Douru, éd. Marabout, coll. Marabulles, 2016. Lesbien, homoparentalité

Illustratrice, blogueuse, coquette, écolo, végétarienne, lesbienne, maman, engagée… Autant d’étiquettes différentes qui collent à la peau de Muriel Douru, mais qui, quoi qu’en disent la société, ses codes et ses lois, peuvent coexister sans problème ! A partir de son expérience personnelle, des témoignages de son entourage, Muriel Douru dénonce les clichés qui tendent à faire croire que les lesbiennes sont toutes des garçons manqués, ou que les féministes n’aiment pas les hommes ; elle dénonce les actes homophobes, gratuits et liberticides qui pourrissent le quotidien de beaucoup, elle s’insurge contre le décalage existant entre les idées et la réalité, notamment en terme de PMA, et bien d’autres choses encore.

bienvenue maraisBienvenue dans le Marais, Hugues Barthe, éd. Hachette, 2008. Gay

Hugo est un homo, il a 20 ans, il habite encore chez ses parents, et il s’ennuie. Tout change lorsqu’il débarque à Paris où son cousin Manu, pilier de la nuit gay, l’accueille dans son studio du Marais. Drague aux terrasses des cafés, saunas, backrooms, fêtes privées… Le petit provincial timide et romantique va-t-il se laisser emporter par la folie du quartier ? Le héros de Dans la peau d’un jeune homo a grandi. Hier, il nous faisait vivre son coming out. Aujourd’hui, il nous ouvre les portes du  » paradis  » homosexuel.

105635_cLe bleu est une couleur chaude, Julie Maroh, éd. Glénat, 2010. Lesbien

« Mon ange de bleu, Bleu du ciel, Bleu des rivières, Source de vie… ». La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir. Elle lui permettra d’affronter enfin le regard des autres. Un récit tendre et sensible.

cadavre exquisCadavre exquis, Pénélope Bagieu, éd. Gallimard, coll. Bayou, 2010, rééd. Folio, 2011. Lesbien

Zoé a un boulot pas drôle : elle est hôtesse d’accueil dans les salons de l’automobile ou du fromage et doit faire bonne figure, debout toute la journée avec des chaussures qui font mal aux pieds. Le jour où elle rencontre Thomas Rocher, écrivain à succès, la vie semble enfin lui sourire. Mais pourquoi Thomas ne sort-il jamais de son grand appartement parisien? L’amour peut-il vivre en huis clos ? Et quel est dans cette histoire le rôle d’Agathe, la belle, froide et machiavélique éditrice de l’écrivain ?

une-case-en-moins-la-depression-michel-ange-et-moiUne case en moins La dépression, Michel-Ange & moi, Ellen Forney, éd. Delcourt, coll. Outsider, 2013. Bi/pan

A l’âge de trente ans, Ellen Forney apprend qu’elle est bipolaire. La dessinatrice enchaîne les périodes d’euphorie créatrice et les longs moments de dépression. Au début, Ellen est plutôt contente : elle va enfin pouvoir rejoindre le club des artistes fous, de Van Gogh à Michel-Ange. Las, elle déchante rapidement. Heureusement, Ellen va s’en sortir, grâce notamment à la pratique de son art. Une case en moins est le récit de cette guérison, entre les séances de psychothérapie, l’introspection et l’exercice de la bande dessinée.

501 CES JOURS QUI DISPARAISSENT[BD].inddCes jours qui disparaissent, Timothé Le Boucher, éd. Glénat, coll. 1000 Feuilles, 2017. Gay, non binaire

Que feriez-vous si d’un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu’un jour sur deux ? C’est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui, sans qu’il n’en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu’un jour entier vient de s’écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n’a rien à voir. Pour organiser cette cohabitation corporelle et temporelle, Lubin se met en tête de communiquer avec son « autre », par caméra interposée. Mais petit à petit, l’alter ego prend le dessus et possède le corps de Lubin de plus en plus longtemps, ce dernier s’évaporant progressivement dans le temps… Qui sait combien de jours il lui reste à vivre avant de disparaître totalement ?

chromatopsieChromatopsie, Quentin Zuttion, éd. Lapin, 2018. LGBT

Des corps en transition, qui se libèrent de ce qui les oppresse. Chaque personnage est en quête d’un renouveau, d’une identité, d’amour…Ils s’affirment ou s’enferment, consciemment ou non, pour s’accepter et vivre libres. Ils muent, au sens propre comme au figuré. Ils s’observent et s’analysent sous toutes les coutures, s’imposent et se dissèquent pour se comprendre et comprendre leur monde.

COUV-CHRONIQUES-DUNE-CITOYENNE-ENGAGEE-600x800Chroniques d’une citoyenne ordinaire engagée, Muriel Douru, éd. Hugo et Compagnie, 2017. Lesbien, homoparentalité

Avec ses chroniques, Muriel Douru pose un regard lucide sur notre société. Cette femme moderne, engagée, citoyenne, végétarienne, écolo, mère de famille, décortique l’actualité sans concessions. Elle dénonce les injustices et la société bien-pensante, dézingue sans relâche les clichés et nous interpelle : « Allons-nous garder encore longtemps la tête dans le sable ? », malgré les cataclysmes écologiques et politiques annoncés ? Chaque chronique est le miroir de notre société, entre éclats de rire et larmes.
Son objectif : nous faire réagir. Alors, pari réussi ? A vos consciences !

Couv_164561Les chroniques mauves, collectif, éd. Catpeopleprod, 2012. Lesbien, trans

Les Chroniques Mauves racontent les histoires de vie et les aventures parallèles de femmes de plusieurs générations sur une soixantaine d’années. Ça commence en 1950, à la naissance de Christiane, « Chris », et ça se termine au moment du défilé de la Marche des Fiertés à Paris en 2011. Pendant tout ce temps, les personnages évoluent, apprennent à vivre, vieillissent, dévoilent leurs paradoxes. Les personnages se croisent, parfois sans se connaître. Les différentes générations ne se comprennent pas forcément. Les illustratrices se sont vues confier un ou plusieurs épisodes. La consigne était de suivre le scénario, bien sûr, mais de dessiner les personnages « chacune à sa manière ».

claudine écoleClaudine à l’école, d’après Colette, adaptée par Lucie Durbiano, éd. Gallimard BD, coll. Fétiche,  2018. Lesbien, bi/pan

Cette année qui débute doit se conclure avec les épreuves du brevet, mais les études ennuient profondément Claudine qui préfère jouer des tours à ses camarades et se mêler des affaires des grandes personnes. Du haut de ses quinze ans, cette jeune fille vive, un brin effrontée, déstabilise le petit monde qui l’entoure. Si certains hommes commencent à la courtiser franchement, elle, de son côté, s’éprend de la nouvelle institutrice. Dès lors, l’école de jeunes filles du village devient le théâtre d’une comédie de mœurs tendre et piquante aux accents vaudevillesques.

collaborationHorizontaleCollaboration horizontale, Navie et Carole Maurel, éd. Delcourt, coll. Mirages, 2017. Lesbien

1942, Paris, Passage de la Bonne Graine. Rose, pour sauver son amie juive, Sarah, décide d’intervenir auprès de l’officier chargé de l’enquête, Mark. Rose est mariée à un prisonnier de guerre, avec qui elle a un enfant. Pourtant elle va se lancer dans une passion avec cet Allemand qui va lui révéler la femme qu’elle est. « Collaboration Horizontale », c’est l’histoire d’un amour interdit, d’une communauté de femmes solidaires, du quotidien d’un immeuble sous l’occupation…
Entre héroïsme et trahison, il n’y a qu’un pas, souvent dangereux.

corps_et_ame_pdf_hd_0Corps et âme, Walter Hill, Jef, Matz, éd. Rue de Sèvres, 2016. Trans

Frank Kitchen, redoutable tueur à gages réputé pour son efficacité et sa discrétion, tombe dans un piège et se retrouve dans une situation totalement inédite. La pire des vengeances n’est peut-être pas dans la mort…

9782756024615Comédie sentimentale pornographique, Jimmy Beaulieu, éd. Delcourt, coll. Shampooing, 2011. Lesbien

Entre Corrine et Louis, tout commence de façon très conventionnelle. Pourtant, très vite, Corrine prône l’amour libre. Louis, quant à lui, plonge en pleine crise existentielle. En parallèle, l’écrivain Martin G soigne ses chagrins d’amour en se lançant dans l’écriture pornographique. Pour Corrine, Louis, Martin et les autres, la vie est un jeu mais derrière cette impression de légèreté chacun est en quête de sens.

commandoCommando culotte Les dessous du genre et de la pop culture, Mirion Malle, éd. Ankama, coll. Label 619, 2016. Féminisme

Game of Thrones, Legally Blonde, Sixteen Candles… Quelles places ont les femmes dans les blockbusters et les séries télé ? Quel est l’impact sur notre société ? Voilà les questions auxquelles répond Commando culotte avec pédagogie mais aussi humour et légèreté, alternant critiques et déconstruction de mythes sexistes comme « les filles n’ont pas d’humour », « la friendzone », « le maquillage c’est nul et c’est pour les filles ; les flingues c’est cool et c’est pour les garçons », et bien d’autres.

Un recueil composé de notes extraites du blog Commando Culotte, et de 7 chapitres inédits !

9782344012635-LCorps sonores, Julie Maroh, éd. Glénat, 2017. Lesbien, bi/pan, trans

À Montréal, comme partout ailleurs, les couples se font et se défont. Les individus s’attirent, se repoussent, dans une perpétuelle valse des corps. Dans cette même ville s’entrecroisent des destins à la fois différents et semblables, liés par ce sentiment indescriptible : l’amour. Cette inconnue à laquelle même la science ne peut donner d’explication, ce concept qui nourrit l’imaginaire des artistes depuis toujours, est au cœur du nouveau roman graphique de Julie Maroh.

À travers vingt et une nouvelles de bande dessinée, sur 300 pages, l’auteure retrace les différentes étapes d’une relation amoureuse : les premiers flirts, les rendez-vous manqués, la vie sous le même toit, la rupture… Interrogeant les émotions, convoquant les sens, elle décrit les parcours de personnages criants de vérité. Loin des supposées « normes » de genre et des stéréotypes physiques ou raciaux, leurs corps, dans leur diversité, sont les nôtres. Avec eux, nous partageons l’excitation, les doutes, la tristesse, la joie, la honte, la colère. Comme eux, nous aimons.

51bbhvxljrlDans la peau d’un jeune homo, Hugues Barthe, éd. Hachette, 2007. Gay

Hugo est un adolescent presque comme les autres, mais il préfère la compagnie des filles à celle de ses copains. Il ne se sent pas  » folle-dingue  » mais se retourne sur les garçons. Hugo a 14 ans et il se demande s’il est gay. Doit-il en parler à sa mère ? à sa grand-mère ? à sa meilleure amie ? à la France entière dans une émission télé ? Doit-il tenter une expérience avec un garçon ? ou espérer que ses penchants lui passent ? Découvrir et assumer son homosexualité est une aventure extraordinaire… et périlleuse. Hugues Barthe nous la raconte en se souvenant de sa propre adolescence.

DIEU N'AIME PAS PAPA C1C4.inddDieu n’aime pas papa, Davy Mourier et Camille Moog, éd. Delcourt, 2016. Gay

Un petit garçon questionne l’éducation religieuse que lui impose sa mère pour comprendre l’absence de son père. Une fiction drôle et émouvante sur la société moderne, la religion et la tolérance. Tao, 8 ans, vit seul avec sa maman. Souvent, pendant qu’elle se cache pour pleurer, le petit garçon s’ennuie. Alors il dessine la Bible dans son cahier, parce que sa mère dit que « toute la vérité et toutes les réponses y sont ». Sauf que Tao n’y trouve pas la réponse à l’absence de son père ni pourquoi sa maman lui dit que Dieu ne l’aime pas. Lui, il l’aime, son papa… Et s’ils avaient tort ?

 

 

Dora, Ignacio Minaverry, série en 3 tomes, éd. L’agrume, 2012-2017. Lesbien

Allemagne, 1960. Dora, jeune juive dont le père est mort en camp de concentration, travaille comme archiviste au Berlin Document Center. Confrontée à l’horreur des crimes nazis, elle entreprend sa propre enquête. Elle s’installe en France, se lie à un groupe de jeunes communistes de Bobigny, puis fait la connaissance d’un espion qui lui propose de partir en Argentine sur les traces de Mengele, le terrible médecin d’Auschwitz…

Couv_299621Écumes, Ingrid Chabbert et Carole Maurel, éd. Steinkis, 2017. Lesbien

Elles s’aiment et après des années d’attente, d’espoir et de désespoir, un bébé est annoncé. Mais la grossesse est compliquée et le pire arrive. Elles vont devoir se reconstruire et lutter contre la douleur. L’amour, l’évasion sur les terres de leur enfant disparu et les carnets qui se remplissent vont les aider à sortir la tête hors de l’eau, loin des écumes…

 

 

L’enterrement de mes ex, Gauthier, éd. 6 pieds sous terre, 2015. Lesbien

L’histoire de Charlotte commence à l’école primaire, un dessin animé qui passe à l’heure du goûter l’interpelle. Déjà quelque chose ne va pas dans sa vie. A l’école, celle-ci se sent différente des autres copines de son âge. Des amitiés se tissent et des sentiments avec elles. Charlotte ne comprend pas ses nouveaux sentiments qui émergent. Les années passent et portent avec elles toujours les mêmes incompréhensions.
Les choses ne tournent pas rond dans sa tête, amour, amitié, tout se mélange. Sa première histoire d’amour avec Sophie la bouleverse, elle ne sait pas que c’est aussi sa première déception sentimentale. Puis les histoires de coeur vont s’enchaîner. C’est avec Sandrine qu’elle se rendra compte que l’amour pour elle porte un nom : homosexualité. Dès lors elle découvrira un monde qu’elle ignorait complètement, l’incompréhension de ses parents, l’arrogance des gens, le rejet par ses amis.

L’essentiel des gouines à suivre, série en 2 tomes, Alison Bechdel, éd. Même pas mal, 2016- 2018. Lesbien, LGBT

L’auteure de Fun Home et de C’est toi, ma maman ? a réalisé entre 1983 et 2008 plus de 500 strips mettant en scène une pléiade de personnages (dont elle-même) et traitant, entre autres, du thème de l’homosexualité féminine. Alison Bechdel, plébiscitée dans le monde entier pour la qualité de son écriture et récompensée par de nombreux prix, y dépeint tout un pan de la contre-culture américaine de ces trente dernières années en mixant humour, révolte, réflexion et émotion.
Réunies aux États-Unis sous le nom Dykes to Watch Out for, ces bandes dessinées devenues cultes (vous ne connaissez pas le « Test de Bechdel » ?) se voient enfin traduites en français dans leur intégralité.

Esthétique et filatures, Lisa Mandel et Tanxxx, éd. KSTR, 2008. Lesbien

Sexe, humour noir et transgression à tous les étages : dans un noir et blanc acide qui évoque les plus grands auteurs américains, Tanxxx interprète avec brio un scénario ravageur signé Lisa Mandel. Décapant de la première à la dernière planche !

favoriteLa favorite, Matthias Lehmann, éd. Actes Sud, 2015. Genre, travestissement

Une petite orpheline grandit dans un château, aux côtés de ses grands-parents……

(Le résumé est court mais attention aux spoilers !)

féministesFéministes – Récits militants sur la cause des femmes, collectif, éd. Vide cocagne, 2018. Féminisme, trans

« Dans une logique éditoriale entamée il y a quelques années avec nos recueils de témoignages Les Désobéisseurs (2013), puis Hôpital Public (2016), nous avons voulu proposer une réflexion autour de la réflexion féministe, particulièrement d’actualité aujourd’hui où l’égalité homme/femme, toujours pas acquise, est particulièrement attaquée. Nous avons choisi pour se faire de mettre en BD un certain nombre de témoignages, parlant des femmes aujourd’hui.
Nous avons donc proposé à Marie Gloris Bardiaux Vaïente, autrice et membre du « Collectif des Créatrices de BD contre le sexisme », d’en devenir rédactrice en chef. Elle a réuni autour d’elle une équipe d’autrices avec le souci d’aborder des sujets variés, graves, inconnus, autour de leurs vies de femme, d’autrices BD ou de questions plus larges autour de la condition féminine : harcèlement de rue, clichés sexistes, intersectionnalité, langage inclusif, transsexualité, prostitution…
Comme pour nos autres recueils, ce livre ne se veut pas exhaustif mais ouvert, il a pour objectif de faire débat, d’ouvrir les yeux, de poser des questions, avec l’espoir d’être une pierre de plus à la lutte pour l’égalité homme/femme ».

Fun home, Alison Bechdel, éd. Denoël, coll. Denoël graphic, 2006. Lesbien, gay

Secrets de famille, déchirures cachées, enfance gothique, anxiétés sexuelles et grande littérature.. Une autobiographie familiale à l’humour sombre et à la lucidité éblouissante…
Bruce Bechdel enseigne l’anglais dans une petite ville de Pennsylvanie tout en dirigeant le «Fun Home», le salon funéraire familial. Sa sensibilité, sa passion des livres, son raffinement s’expriment tant dans l’embaumement des corps que dans la restauration obsessionnelle de sa maison et la dictature esthétique à laquelle il soumet sa femme et ses trois enfants. La jeunesse d’Alison, sa fille, est envahie par l’ombre de ce père aux secrets brûlants, ogre des sentiments à la fois distant et infiniment proche. Elle découvre en même temps sa propre homosexualité et celle, soigneusement cachée, de ce tyran charmant, inconséquent et tourmenté, dont la mort brutale à 44 ans a tout d’un suicide.
Dépassant de loin sa fonction d’exorcisme personnel, cette plongée vertigineuse dans les non-dits d’une famille américaine est le prétexte à revisiter l’une des plus grandes révolutions du XXe siècle – celle des genres sexuels.

fun home

C’est toi ma maman, Alison Bechdel, éd. Denoël, coll. Denoël graphic, 2013. Lesbien

Fun Home, chef-d’œuvre d’introspection familiale, élargissait le territoire du roman graphique. Avec cette nouvelle plongée dans l’alchimie fondatrice des êtres, de leur conscience, de leur sexualité, Alison Bechdel apporte une profondeur inconnue. Son père était le sujet du premier livre. Cette fois, elle tourne le scanner ravageur de sa lucidité et de son humour vers sa maman : lectrice vorace, mélomane invétérée, ardente actrice amateur. Mais aussi, épouse infortunée d’un gay du placard, mère dont les aspirations artistiques ont bouleversé l’existence de sa fille, mais qui a cessé de la toucher et de l’embrasser à l’âge de sept ans.
Là où James Joyce et Proust étaient les anges tutélaires du premier livre, ce sont les figures de Virginia Woolf, du pédopsychiatre Donald Winnicott et de l’extraordinaire auteur pour enfants D. Seuss, qui illuminent cette traversée des gouffres mère-fille, prétexte pour Bechdel à revisiter les replis d’une enfance singulière, les tourments d’une artiste à la poursuite de la vérité et les errements d’une vie amoureuse de serial-monogame.

Garcon_ManqueGarçon manqué, Liz Prince, éd. Ça et là, 2014. Genre

Dans son enfance, Liz Prince n’était pas comme les filles de son voisinage : elle détestait les robes, portait toujours une casquette et préférait jouer à SOS Fantômes plutôt qu’à la princesse. Mais elle n’était pas un garçon pour autant. Elle était quelque part entre les deux, ce qui n’était pas un endroit très confortable, avec l’école, les parents, les amis et l’amour qui la tiraillaient d’un côté ou de l’autre…
Garçon manqué suit la dessinatrice Liz Prince au fil de ses jeunes années jusqu’à l’âge adulte, et explore avec humour, franchise et émotion ce que signifie « être une fille ».

Les gens normaux Paroles lesbiennes gay bi trans, collectif, éd. Casterman, coll. Ecritures, 2013. LGBT

Qu’est-ce que la normalité ? Voilà la question centrale de ce recueil de témoignages et de portraits de « gens normaux » gays, lesbiens ou transgenres.
Les Gens normaux est un recueil de dix témoignages transposés en bande dessinée et de cinq textes de références interrogeant chacun l’idée de normalité et le poids des schémas sociaux et sexuels dominants. Le projet date de 2011 et a été initié par l’association bd Boum. Le scénariste Hubert qui en assure la coordination générale, conjointement avec l’association bd Boum de Blois, Les Rendez-vous de l’Histoire, le centre LGBT de Touraine ainsi que les éditions Casterman. Côté bande dessinée, les dix interviews sont mises en scène de façon réaliste, à la manière de rencontres documentaires. Elles couvrent une variété de parcours et de modes de pensée où il est question d’orientation sexuelle, du choix de vivre en couple, d’avoir un enfant, du regard des autres, de la loi, la morale, la maladie ou des dangers parfois mortels (selon les pays) à être homosexuel… Émouvantes, poignantes, ces histoires sont mises en images par une dizaine d’auteurs. Les textes qui ponctuent ces témoignages sont signés par cinq personnalités (historien, chercheur, etc.). La préface de l’ouvrage, centrée sur la criminalisation de l’homosexualité dans le monde et les violences faites aux homosexuels, lesbiennes, transgenres est de Robert Badinter.

 

 

Héro(ïne)s La représentation féminine en bande dessinée, collectif, éd. Lyon BD, 2016. Féminisme

Près de 180 ans après sa naissance, la bande dessinée ne connaît encore que de très rares héroïnes. La plupart du temps, les modèles d’identification proposés aux lecteurs et lectrices sont en effet des figures masculines. Il ne s’agit pas de dire que les personnages féminins n’existent pas ou que l’imaginaire du 9e art est machiste. Mais leur représentation reste minoritaire et très souvent liée à des stéréotypes convenus les femmes ont leur place en BD… aux côtés du héros, prêtes à l’épauler ou à le soigner en cas de coup dur. Elles peuvent également constituer de très bons éléments à séduire. à sauver du danger et même parfois à instruire. Autant de situations où elles deviennent des objets passifs et non des éléments agissants. Réalisé par Lyon BD Organisation et Je Deveney, Héro(ïne)s réunit auteurs BD et doctorants, pour faire rire et réfléchir en renversant les genres et les représentations.

Justin, Gauthier, éd. Delcourt, 2016. Trans

Quand le prof de sport demande de former une équipe de filles et de garçons, Justine reste au milieu. Il sent bien qu’il n’appartient pas au genre qu’on lui a attribué mais il se persuade que tout le monde le sait, «sauf papa et maman». Au fil de sa vie d’enfant, d’ado et de jeune adulte, souvent malmené et incompris, Justine va entreprendre de vivre qui il a toujours été, c’est-à-dire Justin.

Kari, Amruta Patil, éd. Au diable Vauvert, 2008. Lesbien

Elles étaient inséparables… Jusqu’au jour où elles ont fait ensemble le grand saut. Sauvée par un filet de sécurité, Ruth quitte la ville. Sauvée par les égouts, Kari se fond dans la mêlée urbaine. Accompagnée par les voix d’Angel, de Lazarus et des filles du Crystal Palace, qui forment le chœur de sa chanson intérieure, elle sonde le cœur meurtri de Smog City, s’acoquine avec la solitude, le cloaque, le succès inopiné, la mort, et s’abandonne au souvenir de l’Autre, disparue. Illustrations sensuelles et commentaires grinçants sur la vie et l’amour: Kari donne une nouvelle identité au roman graphique made in India.

La lesbienne invisible, Océanerosemarie (aujourd’hui Océan), Sandrine Revel, éd. Delcourt, coll. Mirages, 2013. Lesbien

Océanerosemarie se sent très tôt attirée par les filles. Pourtant, personne ne la croit lesbienne. Trop féminine ! Oui, elle aime les femmes mais aussi le rouge à lèvres et les robes à fleurs. Du club de foot féminin à la boîte ultra-branchée Le Pulp, elle décrypte sous le trait malicieux de Sandrine Revel les idées reçues sur les lesbiennes… hétéros et gays en prennent aussi pour leur grade ! Jubilatoire.

Libres ! Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels, Ovidie et Diglee, éd. Delcourt, coll. Tapas, 2017. Féminisme

Publicité, télévision, clips, blogs, magazines, applications, le sexe n’a jamais été aussi omniprésent dans notre environnement culturel. On en parle de plus en plus, mais en parle-t-on réellement mieux ?
Au lieu de nous imposer un énième guide censé faire de nous des amantes parfaites, Ovidie et Diglee nous proposent de nous foutre la paix dans ce livre drôle, déculpabilisant et décomplexant.

La ligne droite, Hubert, Marie Caillou, éd. Glénat, coll. 1000 Feuilles, 2013. Gay

Hadrien vit dans un petit village au fin fond de la Bretagne. Etouffé par sa mère castratrice et l’éducation stricte de son école religieuse, il se réfugie dans les livres. Ce tempérament solitaire, ainsi que la petitesse d’esprit de son village empêchent Hadrien de s’épanouir et de profiter de sa jeunesse. Il ne se sent pas à sa place. Malgré tout, il va commencer à fréquenter Jérémie, le bellâtre du lycée, avec lequel il partage finalement beaucoup de points communs. Cette complicité entre eux va progressivement donner naissance à des sentiments de plus en plus forts.

Après La Chair de l’araignée, Hubert retrouve le graphisme épuré et élégant de Marie Caillou pour nous livrer un nouveau one-shot poignant sur l’adolescence d’un jeune homme qui peine à avouer son homosexualité.

Luisa ici et là, Carole Maurel, éd. La boîte à bulles, 2016. Lesbien

D’un côté, il y a Luisa, 30 ans, photographe culinaire célibataire et incapable de vivre plus de quelques semaines avec un homme. De l’autre, Luisa, 15 ans, des rêves plein son sac à dos, une folle envie de trouver l’amour et de vivre de la photographie… Mais aussi des sentiments inassumés pour Lucie, sa copine lesbienne. Un jour, aussi invraisemblable que cela puisse lui paraître, la Luisa adulte voit débarquer sur le pas de sa porte l’ado qu’elle était ! Cette rencontre sera décisive pour la jeune femme car elle fera remonter à la surface des frustrations trop longtemps enfouies.
Un récit initiatique à rebours, qui entraîne le lecteur dans une quête intime de réalisation personnelle, porté par le trait joueur et les couleurs pleines de vie de Carole Maurel.

mauvais genre bdMauvais genre, Chloé Cruchaudet, éd. Delcourt, coll. Mirages, 2013. Travestissement

Paul et Louise s’aiment, Paul et Louise se marient, mais la Première Guerre mondiale éclate et les sépare. Paul, qui veut à tout prix échapper à l’enfer des tranchées, devient déserteur et retrouve Louise à Paris. Il est sain et sauf, mais condamné à rester caché dans une chambre d’hôtel. Pour mettre fin à sa clandestinité, Paul imagine alors une solution : changer d’identité. Désormais il se fera appeler Suzanne.
Entre confusion des genres et traumatismes de guerre, le couple va alors connaître un destin hors norme. Inspiré de faits réels, Mauvais Genre est l’étonnante histoire de Louise et de son mari travesti qui se sont aimés et déchirés dans le Paris des Années folles.

moi_non_plus_couvMoi non plus, Émilie Plateau, éd. Misma, 2015. Lesbien

Se faire larguer c’est déjà pas facile, alors se faire larguer par une perverse narcissique… Là c’est une autre histoire.
Il va en falloir à Émilie, des paquets de mouchoirs, des cigarettes, des visites chez le psy, des nuits à errer sur internet, des vidéos de chatons mignons et des vrais amis pour remonter la pente et se libérer de cette relation toxique…

Moi non plus n’est pas le récit d’une séparation amoureuse mais plutôt celui de l’après-rupture. Comment faire face à l’annonce douloureuse d’un « je te quitte » et se relever d’une relation néfaste ? C’est tout le propos du livre d’Émilie Plateau qui sous forme de journal de bord nous raconte les différentes étapes de sa reconstruction.

9782344012208-LLa nuit mange le jour, Hubert et Paul Burckel, éd. Glénat, coll. 1000 Feuilles, 2017. Gay

Jeune homme peu sûr de lui, Thomas est immédiatement séduit par la puissance physique et spirituelle de Fred. Avec ce nouvel amant, il se découvre, apprend de nouvelles choses sur sa sexualité. Mais il fait surtout la connaissance indirecte de celui qui fut son ex et modèle : Alex. Un être à la beauté surnaturelle, aussi lumineux physiquement que sombre psychiquement, dont le portrait orne les murs du loft de Fred et qui a aujourd’hui mystérieusement disparu.
Qui était Alex et pourquoi Fred était-il aussi fou de lui ? Qu’a-t-il bien pu lui arriver ? Peu à peu, Thomas va devenir obnubilé par l’image d’Alex, essayant d’élucider les mystères qui l’entourent. Des mystères qui l’effrayent et l’excitent à la fois…À travers toute la fougue de cette relation passionnelle, Hubert et Paul Burckel signent un thriller domestique haletant, moderne et original.

L’origine du monde, Liv Stromquist, éd. Rackham, 2016. Féminisme

Une certaine partie du corps de la femme, celle que Gustave Courbet a évoqué dans son tableau L’origine du monde, a suscité et continue de susciter l’intérêt un peu trop « vif » de certains représentants de la gent masculine. C’est ainsi que le Dr. Kellogs, l’inventeur des corn-flakes, a pu affirmer que la masturbation provoque le cancer de l’utérus et le Dr. Baker Brown a pu préconiser l’éradication de l’onanisme féminin par l’ablation du clitoris (la dernière a été pratiquée en 1948 !). Si le corps médical n’y va pas avec le dos de la cuillère, les philosophes ne sont pas en reste. Jean-Paul Sartre peut ainsi écrire “… le sexe féminin… est un appel d’être, comme d’ailleurs tous les trous”… Sous la plume acérée de Liv Strömquist, défile toute une galerie de personnages (pères de l’église et de la psychanalyse, pédagogues, sexologues) dont les théories et les diagnostics ont eu des conséquences dévastatrices sur la sexualité de la femme. Après avoir disséqué, dans Les sentiments du prince Charles, le mariage en tant que construction historique et sociale, Liv Strömquist lève le voile sur des siècles de répression sexuelle et fait voler en éclats toutes les idées fausses autour du sexe féminin, sans oublier d’égratigner – au passage – l’obsession de notre culture pour la sexualité binaire. Dans ce nouvel essai en bande dessinée, Liv Strömquist nous surprend encore une fois par la justesse et la clarté de son analyse, ses allées et retours effrénés entre passé et présent, ses parallèles inattendus et, surtout, son omniprésent humour au vitriol.

 

 

Orignal, Max de Radiguès, éd. Delcourt, coll. Shampooing, 2013. Homoparentalité, lesbien

Comme tous les jours, Joe est en retard à l’école. Comme tous les jours, Jason l’attend, redoublant de cruauté et d’ingéniosité pour le martyriser. Joe se sent seul, abandonné et préfère, plutôt que de prendre le bus scolaire, couper à travers les bois, où il n’est plus la proie mais l’observateur de la nature qui, indifférente à ses problèmes, semble suivre son cours… Jusqu’à ce que Jason décide de le suivre.

Paroles d’honneur, Leïla Slimani et Lætitia Coryn, éd. Des Arènes, 2017. Féminisme, gay, lesbien

Rabat, été 2015. Leïla Slimani fait la connaissance de Nour, une Marocaine qui lui raconte sans tabou sa sexualité et les tragédies intimes que subissent la plupart des femmes qu’elle connaît. Ce témoignage poignant, suivi d’autres rencontres à travers le pays, bouleverse la romancière franco-marocaine qui décide de mettre la parole de ces femmes à l’honneur. A travers leurs histoires personnelles, on découvre le drame de la condition sexuelle féminine au Maroc au sein d’une société hypocrite qui condamne le désir et la liberté d’aimer.
Cette BD reportage dépeint sans concession la réalité complexe d’un pays où l’islam est religion d’État et rappelle à chacun de nous l’importance du combat pour les droits fondamentaux de la femme.

Princesse aime princesse, Lisa Mandel, éd. Gallimard, coll. Bayou, 2008. Lesbien

« Dans la plus haute tour du royaume, la jeune princesse Végétaline est retenue prisonnière. Heureusement, un prince… heu… une princesse, nommée Codette, fera tout pour la délivrer. Mêlant le réel et le merveilleux, l’environnement moderne et certains éléments des contes classiques, cette histoire raconte avant tout l’éveil au sentiment amoureux chez deux jeunes filles, et les obstacles qu’elles devront franchir pour pouvoir se retrouver ».

Les rêveries d’Hélène Georges, Hélène Georges, éd. Michel Lagarde, 2006. Lesbien

 » Laissez-moi ! Pancho Villa !  » s’écria Hélène Georges. – Vous regretterez votre insolence ! Tour à tour corsaire travestie, professeur de danse intransigeante ou simple baigneuse, Hélène Georges se met en scène dans des aventures sensuelles et décalées. 7 histoires courtes ou tout commence quand l’auteur ferme les yeux. Intrigues secrètes, passions torrides, exotisme garanti et péripéties entre filles délicates…

La vraie vie d’Hélène Georges, Hélène Georges, éd. Michel Lagarde, 2008. Lesbien

Rien ne se passe ! Et tout arrive! Un cabaret de province, un cheval, un mari jaloux, un pick-up Toyota, un voisin mort, un tube de Madonna… Hélène Georges regarde d’un côté, de l’autre, et présente six nouvelles qui mettent en scène des personnages réels et des histoires vraiment vécues. Un univers ordinaire tellement grossi qu’il devient parfois surréaliste. C’est « dur comme l’acier et brillant comme un diamant ».

imagesRôles de composition, Jimmy Beaulieu, éd. Vraoum, 2016. Lesbien

Noémie est comédienne. Elle va de rôle en rôle, du théâtre au cinéma, des publicités aux œuvres expérimentales, de petits cachets en espoirs déçus, en attente d’une rencontre avec le grand succès. Dans sa vie amoureuse, elle oscille aussi, tentant de concilier ses amours et la vie d’actrice. Va-t-elle rester avec sa blonde Colette ou quitter le Québec pour retrouver une belle allemande à l’autre bout du monde ? La chronique intime d’une jeune femme émancipée, parfois perdue, en recherche d’elle-même, dessinée avec sensibilité par le trait inspiré de Jimmy Beaulieu.

 

 

Skim, Mariko Tamaki et Jillian Tamaki, éd. Casterman, coll. Ecritures, 2008. Lesbien

Kim a 16 ans, un surnom pas vraiment flatteur, des parents dépassés et des camarades de classe un peu trop coincées. Solitaire, elle se lâche, avec une bonne dose de sarcasmes, dans son journal intime. Etats d’âme, amitiés décevantes, soirées ratées, expériences amoureuses… tout passe au crible de sa verve rafraîchissante. Commentaire acerbe et lucide sur la société contemporaine, Skim est surtout une formidable chronique de l’adolescence, d’un réalisme rigoureux et sans complaisance aucune.

Small favors, Colleen Coover, éd. La musardine, 2012, rééd. Glénat en 2018 sous le titre Les petites faveurs. Lesbien

Small Favors est un  » Girly porno comic book  » (c′est le slogan qui orne le livre dans son pays d′origine), c′est-à-dire une bande dessinée porno pour filles qui est à la fois explicite et joyeuse. Explicite : la langue est crue ou simplement ordinaire ; quand les protagonistes passent à l′action, elles nomment un chat, un chat et un gode, un gode. Joyeuse : l′ambiance qui y règne est bon enfant ; même si les scènes évoquent torture et sado-masochisme, il ne s′agit que de jeux sexuels où les coups de badine et les fessées donnent au plus du plaisir à la pelle. Et puis, il faut ajouter que le dessin de Colleen Coover est tout sauf réaliste. Son trait, une ligne claire ronde et accueillante, à la fois enfantin et adulte, rappelle aussi bien les bandes dessinées américaines de la série Archie que celles des frères Hernandez. Le style de Coover ne peut que plaire aux lecteurs européens, bercés depuis leur plus jeune âge dans ce style graphique, qui trempe l′humour et les choses de la vie dans la même marmite.

Spinning, Tillie Walden, éd. Gallimard, 2017. Lesbien

A douze ans, Tillie pratique le patinage artistique à un haut niveau. Sa vie est rythmée par des entraînements, tôt le matin et le soir après l’école. La plupart de ses week-ends sont consacrés à la compétition. En grandissant, cette vie devient de plus en plus pesante. Et il est si difficile pour elle d’assumer ouvertement son homosexualité dans une discipline sportive véritablement conservatrice.
Au fil des épreuves qu’elle traverse à la maison, à l’école ou sur la patinoire, se dessine le portrait d’une jeune adolescente qui affirme son identité et crie sa liberté.

The Summer of love, Debbie Drechsler, éd. L’Association, coll. Ciboulette, 2004. Lesbien

Comme son héroïne Lily, la californienne Debbie Drechsler a eu le privilège de passer son adolescence aux alentours de l’été 1967. À mille lieux des images d’Épinal Flower-Power, l’Auteur du très marquant Daddy’s Girl nous montre comment cette époque et cette Amérique pouvaient être vécues par une adolescente sensible et complexée. Faute d’arc-en-ciels hippies, la bichromie fânée verte et sepia conçue par l’Auteur nous rend au mieux cette atmosphère mélancolique.

album-cover-large-26944Super rainbow, Lisa Mandel, éd. Arte/Casterman, coll. Professeur Cyclope, 2015. Lesbien, gay

Jeannine Broutte et Ghislaine Gazon ont inventé en 1974 deux combinaisons attribuant des superpouvoirs au couple qui les porte. Pour les activer, les deux partenaires doivent faire l’amour ensemble et avoir un orgasme. Mais Jeannine décède lors d’une soirée et Ghislaine meurt de chagrin. Quarante ans plus tard, les services secrets confient les combinaisons à deux agentes secrètes.

Tamara-de-LempickaTamara de Lempicka, Virginie Greiner et Daphné Collignon, éd. Glénat, 2017. Bi/pan

Paris, les années 1920. Proche de Gide ou Cocteau, la peintre Tamara de Lempicka est l’une des artistes les plus en vue de la capitale. Artiste sulfureuse, libertaire et ouvertement bisexuelle, elle passe ses soirées à s’encanailler dans les célèbres cabarets des années folles, en quête d’inspiration, d’acheteurs, de modèles ou d’amours d’un soir. Ces nuits d’excès lui valent de fréquentes disputes avec son mari Tadeusz qui lui reproche de ne pas s’occuper de leur fille Kizette. Mais Tamara entend bien faire comme elle le désire, d’autant que c’est l’argent de ses tableaux qui fait vivre sa famille. Ainsi sont les femmes libres !

temps siestesLe temps des siestes, Jimmy Beaulieu, éd. Les impressions nouvelles, 2012. Lesbien

Beau et troublant comme une femme endormie, Le temps des siestes est une suite de dessins légendés qui continue le travail sur le désir entamé par Jimmy Beaulieu dans A la faveur de la nuit et Comédie sentimentale pornographique.

couv-totem-620x678Totem, Nicolas Wouters et Mikaël Ross, éd. Sarbacane, 2016. Lesbien

C’est dans une forêt sauvage que Louis, 12 ans, vient passer son premier camp scout et essayer de soigner ses bleus à l’âme. Mais son séjour ne sera pas de tout repos, entre les brimades des scouts plus âgés, les tiraillements de ses propres démons et un secret trop lourd à porter. Un récit initiatique qui bat au rythme sensuel, feutré et magique de la forêt, où les compromis de l’âge adulte et les premiers émois amoureux viennent bousculer l’innocence de l’enfance.

triangle-roseTriangle rose, Michel Dufranne, Milorad Vicanovic-Maza, éd. Soleil, coll. Quadrants astrolabe, 2011. Gay

Dessinateur de publicité et professeur de dessin, Andreas est homosexuel. Pas une « grande folle » travestie mais un homosexuel discret, joyeux et romantique, dans le Berlin des années 30. Mais la peste brune envahit peu à peu les rues, la cité, les institutions. Des lois sont promulguées. Andreas fait l’expérience de la violence, physique ou morale. On l’envoie en prison du fait de sa préférence sexuelle, puis dans un camp de concentration.
Survivant aux mauvais traitements, la libération et l’après-guerre ne lui apporteront pas plus de repos. Fait prisonnier de droit commun, un nouveau combat s’engage pour sa réhabilitation. Ce combat, qui semble perdu d’avance, se gagnera par la résignation et la trahison de son identité. Comme beaucoup d’autres homosexuels, il travestira son histoire, se dira  » triangle rouge  » ; se conformera à la société civile en se mariant avec une lesbienne et éduquera l’enfant qu’elle eut (de force) avec un sous-officier nazi.
Malgré le refoulement nécessaire, en état de survie durant de si longues années, Andreas n’oubliera jamais qu’il fut l’un des leurs. Devant les interrogations de son petit-fils, Andreas se livre enfin…

vieille peauVieille peau, Pochep, éd. Fluide glacial, 2017. Gay

« 50 ans. Mon corps, fidèle compagnon de baise et de beuverie, me laisse tomber. Il me faut aujourd’hui l’admettre : je suis devenu une vieille peau. » Quand on est un homme en pleine force de l’âge et qu’on veut (encore) plaire aux garçons, il faut suivre quelques préconisations simples : manger léger, pratiquer la muscu à peu près 12 fois par semaine, appliquer des lotions capillaires, des crèmes de jour et de nuit en respectant bien les horaires…
Et surtout, ne pas perdre espoir !

1540-1Le vrai sexe de la vraie vie, Cy, série en 2 tomes, éd. Lapin, 2016-2018. LGBT, asexualité

Tu as remarqué, malin(e) comme tu es, que ce livre va parler de sexe. Mais est-ce qu’on t’a déjà parlé du VRAI sexe ? Celui avec des maladresses et des ratés (dans les 2 sens du terme), celui qui est pudique et hésitant, celui avec du sable dans la shnek, celui de la première fois, celui avec le décor qui casse ou les sphincters qui lâchent, celui dans des endroits inconfortables, celui avec un handicap, celui avec des objets, celui avec des vrais gens, hétéros, homos, bi ou transgenres, celui avec ou sans amour, bref celui qui change du porno et qui décomplexe à mort nos soubresauts maladroits et humains.

prd_54169We are the 90’s, collectif, éd. Delcourt, coll. Tapas, 2016. Gay, lesbien

20 auteurs de BD nous font revivre à travers 20 chansons cultes un souvenir de leurs 90’s! De Oasis aux All Saints, en passant par Alliance Ethnik ou NTM, de Silverchair aux Worlds Apart à Supergrass, des premiers émois, des voyages de classe en passant par les premiers concerts, replongez dans les 90’s grâce aux souvenirs d’Arthur de Pins, Davy Mourier, Margaux Motin, Pacco, Fabien Toulmé, et bien d’autres !

Comics

 

Batwoman, collectif, série en 5 tomes, éd. Urban comics, 2012-2015. Lesbien

Élevée par son père dans le respect des valeurs militaires, Kate Kane aspirait à devenir un des éléments les plus éminents de l’armée américaine, jusqu’au jour où son homosexualité fut dénoncée par un de ses condisciples. Désireuse de protéger les innocents, en souvenir du meurtre de sa mère et de sa sœur, elle trouva en Batman un modèle et mit sa fortune et ses connaissances au service de la justice pour devenir… Batwoman.

Freaks squeele, Florent Maudoux, série en 7 tomes, éd. Ankama, 2008-2015. Non binaire

À la Faculté des Etudes Académiques des Héros, Chance, Xiong Mao et Ombre entament le cursus qui fera d’eux des super-héros aptes à sauver le monde et ses environs. Du moins l’espèrent-ils ! Ces trois nouvelles recrues vont découvrir les joies de la vie universitaire, la concurrence sans pitié entre étudiants, les professeurs sadiques et le stress des examens. Une université pour apprendre à gérer son image et obtenir son permis de super-héros : il fallait y penser ! Frais, original et drôle : Freaks’ Squeele s’approprie le style comics pour en transgresser les codes, sans concession ni complexes.
Une bouffée d’air frais dans l’univers stéréotypé des collants moulants et des capes colorées.

Freaks squeele, Rouge, Florent Maudoux, Sourya Sihachakr, série en 3 tomes, éd. Ankama, 2013-2015, éd. intégrale, 2017. Lesbien

Découvrez la jeunesse de la mystérieuse Xiong Mao, l’une des héroïnes de Freaks’ Squeele !

Fille d’un puissant parrain de la mafia chinoise, la jeune Xiong Mao doit composer entre une vie scolaire chaotique et les manœuvres politiques de sa venimeuse belle-mère. Sa vie bascule lorsqu’elle rencontre Sélène, une opalescente blonde malmenée par des camarades de classe qui méprisent son orientation sexuelle.

C’est ensemble que les deux adolescentes se découvriront des pouvoirs dignes de super-héroïnes.

Harley Quinn, collectif, série principale en 6 tomes (après ça devient le foutoir, débrouillez-vous !), Urban comics, 2015-2017. Bi/pan

L’ancienne psychiatre Harleen Quinzel n’est pas le genre de femme à se satisfaire d’une vie convenable et tranquille. Elle fuit la routine comme la peste et cherche par tous les moyens à faire de sa vie une aventure. Sa toute fraîche installation à Coney Island est donc l’occasion rêvée d’en commencer un nouveau chapitre ! Avec son entrée fracassante dans l’équipe locale de roller derby, l’approche de la Saint-Valentin et la découverte d’un contrat mis sur sa tête, la pétillante Harley Quinn aura beaucoup à faire.

501 INFINITE LOOP T01[BD].inddThe infinite loop, Elsa Charretier, Pierrick Colinet, série en 2 tomes, éd. Glénat, 2015. Lesbien

Teddy vit dans un futur lointain, un monde édulcoré et sans aspérité où il n’y a plus d’enjeux, plus de haine, et surtout… plus d’amour. Un monde en apparence apaisé et sans conflit et où les voyages spatio-temporels font partie du quotidien. Teddy y mène une existence parfaite, exerçant son travail de correcteur d’anomalies temporelles au sein d’une brigade gouvernementale. Sa vie se déroule sans accroc jusqu’à ce que l’une de ces anomalies prenne la forme d’une jeune femme.
Teddy est alors confrontée à un choix terrible : osera-t-elle défier sa hiérarchie et sauver l’anomalie ou va-t-elle purement et simplement la supprimer ? Comment s’épanouir quand on vous empêche d’aimer librement ? C’est la question à laquelle tentent de répondre Pierrick Colinet et Elsa Charretier, couple d’auteurs français évoluant sur le marché américain, avec The Infinite Loop : une histoire humaniste où la S.F. est un moyen d’aborder des sujets plus délicats.

love-is-love-vfLove is love, collectif, Bliss comics, 2017. LGBT

Le 12 juin 2016 à Orlando, en Floride, 49 personnes furent assassinées en raison de leur identité sexuelle. Aujourd’hui, le monde des comics se réunit pour rendre hommage aux victimes de l’attentat du Pulse. Scénaristes, artistes et personnalités du monde entier, inspirées par cet évènement tragique, livrent dans ce recueil des histoires inédites. Tous et toutes y expriment leur tristesse et leur compassion, leur frustration et leur espoir.
En rendant hommage aux victimes, aux survivants et à leur famille, ils-elles transmettent un message universel de paix et de tolérance. Initié par Marc Andreyko et l’éditeur américain IDW Publishing avec l’aide de DC Comics, Love is love inclut de nombreux personnages bien connus du monde des comics : Supergirl, Batman, Le Spirit de Will Eisner, Southern Bastards, Batwoman, Kevin Keller d’Archie Comics, Harley Quinn, et bien d’autres.

rat queensRat Queens, collectif, série en 2 tomes, éd. Urban comics, coll. Urban Indies, 2016-2017. Lesbien

Hannah, Violet, Dee et Betty, aussi connues sous le nom de Rat Queens, n’ont pas pour réputation de faire dans la finesse. Elles n’ont pas leur langue dans leur poche, leurs armes de guerre non plus d’ailleurs. Elles font parties des cinq groupes de mercenaires chargés de protéger la petite ville de Palissade. Lourde responsabilité pour ces quatre jeunes effrontées, surtout lorsque les aventurières s’avèrent aussi ingérables et destructrices que les adversaires qu’elles combattent…
Faudrait-il y voir l’origine de la horde d’assassins lancée à leur poursuite ?

scott-pilgrim-comics-cover

Scott Pilgrim, Brian Lee O’Malley, série en 6 tomes, éd. Milady, 2010-2011, rééd. couleurs, 2014-2015. Gay, bi/pan

La vie de Scott Pilgrim est géniale. Il a vingt-trois ans, il joue dans un groupe de rock, il est « entre deux boulots », et il sort avec une mignonne petite lycéenne. Tout est fabuleux jusqu’au moment où une livreuse en rollers nommée Ramona Flowers, sérieusement atomique et dangereusement trendy, commence à traverser ses rêves et à le croiser à des fêtes. Mais le chemin qui mène à Mlle Flowers n’est pas couvert de pétales de roses.
Ses sept ex-petits amis maléfiques barrent la route du véritable bonheur de Scott. Pourra-t-il vaincre les méchants et gagner le coeur de cette fille sans chambouler intégralement sa précieuse petite vie ?

sunstoneSunstone, Stjepan Sejic, série en 5 tomes, éd. Panini comics, 2015-2017. Bi/pan

L’éros est un domaine où l’on ne peut pas se mentir à soi-même. Rêvant d’être attachée tout en restant libre, Lisa a toujours su qu’il manquait quelque chose dans sa vie amoureuse, jusqu’à sa rencontre avec la séduisante Ally. Cette dernière a un emploi stable, vit dans une jolie maison et a vécu une enfance des plus normales. Mais derrière ces apparences d’existence ordinaire, elle cache son inclinaison pour la domination dans la chambre à coucher.
De la rencontre entre les deux jeunes femmes va naître une histoire d’amour intense et unique. Stjepan Sejic (Ravine, Aphrodite IX, Witchblade) nous présente Sunstone, une série souvent érotique, toujours amusante et singulièrement sensible.

trees-tome-1-33955Trees, Warren Ellis et Jason Howard, série en 2 tomes, éd. Urban comics, 2015-2016. Trans

Cela fait maintenant dix ans qu’ils ont atterri. Ils sont présents sur toute la surface du globe. Depuis, rien. Aucun contact. Ils se tiennent là, profondément enracinés tels des arbres d’une espèce extra-terrestre. Dix ans qu’ils maintiennent cette pression silencieuse sur notre monde, sur notre activité, indifférents à notre présence. Cela fait dix ans que nous avons découvert la présence d’une autre forme de vie dans l’univers, mais cette forme de vie n’a jamais reconnu notre existence en tant qu’espèce intelligente, voire vivante…

y-le-dernier-homme-volume-1Y le dernier homme, Brian K. Vaughan et Pia Guerra, série en 10 tomes, éd. Semic puis Panini Comics, 2004-2010, rééd. Urban comics en 5 tomes, 2012-2014. Lesbien

Une épidémie mystérieuse a décimé toute la population mâle de la Terre !

Toute sauf un jeune homme, appelé Yorick Brown, et son singe, Esperluette. Pourchassés par des groupements de femmes aux intérêts divers, Yorick et Esperluette partent sur les routes dévastées des États-Unis, sous la protection de la mystérieuse et mortelle Agent 355.

Manga

blueBlue, Kiriko Nananan, éd. Casterman, 2004. Lesbien

Dans un lycée japonais de province, deux jeunes filles vivent au fil des jours et des semaines une expérience aussi intense qu’inattendue : la transformation de leur amitié en sentiment amoureux. Comment vont-elles affronter ce bouleversement majeur, à un âge, l’adolescence, si décisif dans la vie des êtres humains ?

eclats-ame-1-akataEclat(s) d’âme, Yuhki Kamatani, 2 tomes parus (série finie en 4), éd. Akata, 2018. LGBT

« Deux jours avant les vacances d’été… je crois que je suis mort ». C’est ce qu’a pensé Tasuku le jour où un de ses camarades de classe lui a piqué son smartphone, alors qu’il était en train de regarder une vidéo porno gay dessus. La rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre. Tasuku pense alors à se suicider, ne pouvant supporter cette réalité dont il n’avait pas encore complètement conscience lui-même, mais craignant aussi le regard de la société.
Pourtant, alors qu’il s’apprête à sauter dans le vide, il aperçoit, au loin, une mystérieuse silhouette de jeune femme qui le devance et… saute dans le vide ?! Intrigué, terrorisé, il s’élance vers l’endroit d’où elle a sauté. Il y découvre, stupéfait, que la jeune femme est encore en vie, et qu’elle est l’hôte d’une sorte de résidence associative, véritable safe space où se réunissent diverses personnes LGBT.
De rencontre en rencontre, le jeune lycéen va apprendre à se connaître, à s’accepter, et trouver sa place dans le monde.

 

L’infirmerie après les cours, Setona Mizushiro, série terminée en 10 tomes, éd. Kazé, 2006-2008. Non binaire, intersexe

Mashiro a un probleme ; il n’est pas tout a fait comme les autres garcons. En fait il n’est seulement que la moitié de ce que sont les autres garçons. Le secret le plus profond de Mashiro est qu’il est hermaphrodite.
Alors que la puberté appproche, les chose deviennent compliquées. Une mystérieuse infirmiere apparait et annonce à Mashiro qu’il va devoir marcher endormi (somnambule) dans le bureau sous l’école. C’est seulement là qu’il pourra faire son choix et résoudre tous les problemes à la fois et pour toujours.
Deviendra-t-il un garçon ou deviendra-t-elle une fille ?

In these words, Guilt Pleasure, Jun Togai, Narcissus, 2 tomes pour l’instant, , éd. Taifu comics, 2014-2015, T.3 prévu pour 2018. Gay (yaoi)

Katsuya Asano, un profiler formé aux Etats-Unis, est amené à travailler pour la police de Tokyo afin de fournir le profil d’un tueur en série qui sévit depuis plusieurs années. Grâce à son aide, l’opération est une réussite et le meurtrier Shinohara Keiji est enfin arrêté. Obnubilé par la personne qui est à l’origine de son arrestation, ce dernier accepte de faire des aveux complets, mais à la condition que Katsuya soit celui qui les recueille.
A peine le jeune profiler vient-il d’accepter qu’il est tourmenté nuit après nuit par le même cauchemar : un homme dont il ne voit pas le visage le retient prisonnier et le torture tout en lui murmurant à l’oreille qu’il l’aime. La frontière entre rêve et réalité s’effondre alors brutalement pour lui…

Le jeu du chat et de la souris, Setona Mizushiro, série en 2 tomes, éd. Kazé, 2007-2009, coffret collector, 2009, intégrale, 2015. Gay (yaoi)

À cause de son caractère indécis, Kyoïchi s’est laissé prendre plusieurs fois au piège de l’adultère. Mais un jour, apparait devant lui un homme que son épouse a engagé pour enquêter sur ses infidélités : il s’agit d’Imagasé, un garçon qu’il a connu à la fac. Ce dernier accepte de garder le secret, mais en échange, il lui réclame son corps… Entre les deux hommes, c’est le début d’une histoire d’amour qui ne manquera pas de vous serrer le cœur.

Le mari de mon frère, Gengoroh Tagame, série en 4 tomes, éd. Akata, 2016-2017. Gay

Yaichi élève seul sa fille. Mais un jour, son quotidien va être perturbé… Perturbé par l’arrivée de Mike Flanagan dans sa vie. Ce Canadien n’est autre que le mari de son frère jumeau… Suite au décès de ce dernier, Mike est venu au Japon, pour réaliser un voyage identitaire dans la patrie de l’homme qu’il aimait. Yaichi n’a alors pas d’autre choix que d’accueillir chez lui ce beau-frère homosexuel, vis-à-vis de qui il ne sait pas comment il doit se comporter.
Mais ne dit-on pas que la vérité sort de la bouche des enfants ? Peut-être que Kana, avec son regard de petite fille, saura lui donner les bonnes réponses…

qualia-under-the-snow-taifuQualia under the snow, Kanna Kii, éd. Taifu, 2017.  Gay

Akio Kobayashi est passionné par les plantes et préfère leur compagnie à celle des personnes. Umi Ohashi, un étudiant gay, enchaîne les aventures sans lendemain. Tous deux dans la même université, ils habitent également dans le même foyer étudiant. Inévitablement, ils finissent par passer beaucoup de temps ensemble. Ces moments vont leur permettre d’apprendre à mieux se connaître et se comprendre.
Ainsi, au fur et à mesure que le temps passe, leur relation évolue. Découvrez un récit de tranche de vie empreint de douceur et d’innocence. Une immersion dans le quotidien d’une jeunesse qui malgré ses doutes et ses incertitudes ne demande qu’à accepter ses sentiments et vivre pleinement sa vie !

Publicités